Les Nudibranches

Les Nudibranches

Les infos wikipédia:

Les nudibranches sont des mollusques gastéropodes. Ces animaux marins sont caractérisés par leurs branchies nues.
Nudibranche vient du latin nudus qui signifie « nu » et du grec ancien brankhia qui signifie « branchies »: l’animal est reconnaissable à ses branchies ou ses papilles non protégées par une coquille.

Sur le dos, l’animal peut porter des excroissances tégumentaires, les papilles, qui servent de branchies et dans lesquelles se trouvent les prolongements de la glande digestive, un panache branchial, des lamelles sous le manteau ou d’autres appendices. Il est porteur de différents tentacules, dans la majorité des cas deux paires, qui ont chacun leur rôle. Une paire sert à « palper » le terrain et l’autre paire sert de « nez », ce sont les rhinophores1. Ces organes sensoriels servent surtout à la recherche d’un partenaire. Les rhinophores peuvent être lisses, annelés, lamellés ou enflés (bulbeux) et ils possèdent un ganglion à leurs bases.

Les yeux des nudibranches sont rudimentaires et en profondeur, proches des ganglions cérébroïdes, voire collés à eux et ne servent qu’à détecter les variations de lumière.

Quelques nudibranches ont de remarquables capacités de régénération et sont capables de pratiquer l’autotomie c’est-à-dire une auto-amputation d’une partie du corps qui se régénérera par la suite.

La différence de pression sur le corps, entraine systématiquement une réaction de protection : rétraction des branchies, mise « en hérisson » des papilles, sécrétions de substances toxiques, acide ou autres.

Les nudibranches sont répertoriés en quatre sous-ordres :

  • les doridiens (Doridina) : le panache branchial se trouve à l’arrière du manteau entourant souvent l’anus, mais pas systématiquement.
  • les dendronotacées (Dendronotina) : les appendices branchiaux se trouvent à la périphérie du manteau.
  • les arminacées (Arminina) : la surface du manteau est ridée et parfois plus large, les branchies se trouvent sous le manteau dans sa partie antérieure.
  • les aéolidiens (Aeolidiina) : le dos du mollusque est porteur de papilles plus ou moins nombreuses, qui servent de branchies, de prolongements de la glande digestive ainsi qu’à sa défense.

Les individus croisés dans le lagon (identification selon Nudi Pixel):

Les Doridina:

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :